197 – La conscience animale envisagée depuis le point de vue conceptuel humain

3,00 $

Par Isabelle Montésinos-Gelet

L’auteure est professeure titulaire au département de didactique de l’Université de Montréal.

Description

La conscience animale envisagée depuis le point de vue conceptuel humain dans le but de répondre le plus efficacement possible à la question : « Qu’est ce que la conscience? »

Extrait

À propos de l’intention de cette chronique

Tauveron (2002) encourage fortement les enseignants à avoir recours à des textes résistants lorsqu’ils travaillent la compréhension en lecture avec leurs élèves. Ces textes demandent pour être compris une attention accrue puisqu’ils renferment des mots peu familiers, des reprises anaphoriques ambigües, des inférences causales et diverses autres caractéristiques qui font obstacle à la compréhension.

Certains textes s’avèrent résistants pour les adultes. C’est notamment fréquemment le cas des textes philosophiques, scientifiques, juridiques ou techniques. La plupart des adultes ont tendance à éviter de lire de tels textes qui les confrontent à leurs limites. Pourtant, vivre l’expérience de la résistance d’un texte est utile aux enseignants, car cela permet d’accroitre leur empathie envers les lecteurs novices dont ils ont la responsabilité. La raison d’être de cette chronique est précisément d’offrir ce type d’expérience en proposant un bref texte philosophique.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “197 – La conscience animale envisagée depuis le point de vue conceptuel humain”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.