59 – Le petit Guili, dernier album de Mario Ramos

3,00 $

Par Marie Barguirdjian

« C’est rassurant de faire un métier où l’on ne peut pas tout expliquer ! »

C’est vrai, Mario, il y a bien des choses que l’on ne peut expliquer. L’invisible fait de chacun de nous quelqu’un d’unique.

À travers ses entrevues ou ses rencontres, mais surtout ses livres, Mario Ramos ne cesse de nous rappeler à quel point l’on se doit d’être vigilant en matière de littérature jeunesse.

Ne pas tout expliquer et laisser le sens s’insinuer discrètement sous le texte et les images fait partie du travail inconscient du lecteur.

Sous une apparente légèreté, les livres de Mario Ramos interrogent notre intelligence et notre coeur sans pour autant expliquer comment se comporter ou offrir des leçons de morale. Ses histoires ont un sens pour chaque petit explorateur qui s’y plonge. Et si au cours de vos promenades en librairie ou en bibliothèque, vous glanez un livre dans lequel il y a une leçon de morale trop évidente, c’est peut être signe qu’il n’est pas si bon, car un album n’est pas un médicament, encore moins une leçon d’éducation.

Description

Auteure, consultante en littérature jeunesse et responsable du développement jeunesse pour Gallimard et l’école des loisirs.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “59 – Le petit Guili, dernier album de Mario Ramos”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *