84 – Chronique d’une apprentie bibliothécaire : Questionnements existentiels au bord des rapides du fleuve : à quoi sert un parapluie ?

4,50 $

Par Ariane Bertouille

J’ai plongé tête première, avec confiance. Les yeux mi-clos! Bonheur! Je nage. Enfin! Je me laisse porter par le courant et je contemple le paysage qui défile. Heureuse comme… un poisson dans un nouveau bocal dont les limites semblent, soudain, infinies. Impressionnée parfois par la rapidité et les méandres du tracé, m’étonnant de croiser tant de rochers différents, de découvrir tellement de plantes variées, des arbres inconnus, des rives accueillantes, des dérives imprévues, des courants qui soudain s’accélèrent pour devenir rapides, … Y aura-t-il une cascade au bout de ce fleuve?

Ah! Chronique de vacances? Pas du tout! Désolée de vous décevoir, si vous aviez un goût d’évasion ou d’exotisme… Quoique… Mais malgré ces métaphores estivales, en apparence, il s’agit plutôt d’une chronique de rentrée! L’apprentie-bibliothécaire, la besace remplie de toutes les belles théories apprises et de frais idéaux, a finalement débarqué dans le vrai monde des bibliothécaires scolaires. Enfin arrivée dans un village particulier, comme ils le sont tous par ailleurs, peuplé d’irréductibles bédéphiles celui-là, qui sans prétention de détenir la recette d’une potion magique quelconque, défend sa spécificité tout en faisant partie intégrante des autres lieux de ce genre au Québec, citadins ou ruraux. Tous des forts ou des phares, implantés ou du moins développés depuis 2005 au cœur même des commissions scolaires : les services documentaires où les bibliothécaires, et les documentalistes, vivent des réalités et jouent des rôles parfois très distincts, selon les territoires desservis.

Catégories : ,

Description

L’auteure est étudiante à la maîtrise en sciences de l’information de l’EBSI (École de bibliothéconomie et des sciences de l’information) de l’UdeM.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “84 – Chronique d’une apprentie bibliothécaire : Questionnements existentiels au bord des rapides du fleuve : à quoi sert un parapluie ?”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *