53 – L’intertextualité

3,00 $

Par Marie Dupin de Saint-André

En tant que lecteurs, vous avez sûrement remarqué que les références aux textes littéraires, notamment aux contes, sont très présentes dans les oeuvres de littérature jeunesse. Ce procédé d’écriture, bien connu sous le terme d’intertextualité, et qui part du principe que chaque oeuvre se constitue à partir d’autres textes (Tsimbidy, 2008, p.265), est très fréquemment utilisé par les auteurs de littérature jeunesse (Poslaniec, 2003). Il existe plusieurs théories de l’intertextualité (voir notamment Julia Kristeva et Genette), qui correspondent à différentes manières de la percevoir. L’intertextualité peut être définie comme la présence effective d’un texte dans un autre (Boutevin et Richard- Principalli, 2008, p.144).

 

Description

L’auteure est chargée de cours à l’Université de Montréal.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “53 – L’intertextualité”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *