234 – Quand il pleut dans mon coeur : comment accompagner la tristesse de nos élèves ?

3,00 $

Par Marie-Hélène Massie

L’auteure est chargée de cours à l’Université de Sherbrooke

Description

Extrait

Une mer de larmes, un regard humide, un chagrin silencieux enfoui au creux du ventre… Les enseignants accèdent fréquemment à la tristesse de leurs élèves qui se manifeste sous différentes formes. Ayant parfois tendance à vouloir l’étouffer, nous oublions que la peine comporte des bienfaits. Elle nous informe sur certaines situations à éviter, nous amène à nous retirer de l’action, à réfléchir sur nos erreurs et nous attire parfois la sympathie d’autrui (Lelord et André, 2001).

Toutefois, la tristesse demeure une émotion intime, vulnérable et douloureuse (Bohler et Durruty, 2007). Comment l’enfant dont le coeur s’émiette peut-il arriver à se concentrer sur une tâche scolaire? En tant qu’adultes, de quelles façons pouvons-nous accompagner ces chagrins éphémères ou inconsolables? Plusieurs albums pour la jeunesse traitent finement de cette émotion que nous devons accueillir avec douceur et empathie pour amener les élèves à l’apprivoiser, à en parler et à disposer d’une banque de moyens pour la traverser.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “234 – Quand il pleut dans mon coeur : comment accompagner la tristesse de nos élèves ?”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *