214 – D’une langue à l’autre « DULALA » : une mine d’idées pour cultiver l’art de raconter des histoires avec un coeur plurilingue !

4,50 $

Par Élodie Combes

L’auteure est chargée de cours et doctorante au département de didactique de l’Université de Montréal.

Description

Extrait

Dans cette chronique automnale, je vous emmène en Europe ; l’Europe que j’aime, celle des humanistes de terrain oeuvrant pour le vivre-ensemble et la justice sociale. Je vous emmène découvrir les actions inspirantes d’un groupe communautaire très actif, il s’agit de l’organisme « D’une langue à l’autre DULALA » (Par la suite, « DULALA »). Et plus précisément, je souhaite vous présenter deux livres jeunesse d’une grande qualité édités par DULALA, des albums qui offrent l’avantage d’être accompagnés de plusieurs outils d’exploitation pédagogique disponibles en ligne gratuitement.

En effet, au-delà de mieux connaître la riche approche développée chez DULALA en général, j’aimerais mettre l’accent sur ce qui me semble encore plus pertinent pour les lecteurs du Pollen – notamment les éducateurs et les enseignants de milieu pluriethnique et plurilingue, de langue seconde, ou ceux et celles qui s’intéressent plus largement à ouvrir leur milieu éducatif à la diversité linguistique et à motiver leur clientèle à apprendre les langues. Il s’agit de deux moyens que l’équipe DULALA emploie pour outiller les professionnels à cultiver l’art de raconter des histoires avec un coeur plurilingue. Le premier de ces moyens est le projet « La Boîte à histoires ». Je n’ai pas eu la chance encore de suivre la formation qui accompagne ce beau projet, mais il me semble que cela peut être inspirant de présenter la démarche, assez facile à mettre en place. Le deuxième moyen, qui m’intéresse particulièrement dans cette chronique, c’est leur travail autour d’albums jeunesse plurilingues.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “214 – D’une langue à l’autre « DULALA » : une mine d’idées pour cultiver l’art de raconter des histoires avec un coeur plurilingue !”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *